Technique de culture

  • Technique de culture

    Faîtes des économies : ramasser vos graines

    Ramasser les graines du jardin est une astuce ancestrale qui se perd petit à petit. On a tendance à courir dans les magasins pour acheter de nouvelles semences. Plus besoin d’acheter des semences, récoltez vos propres graines directement dans votre jardin. Ramassez vos graines comme les jardiniers d’antan ! Ramasser ses propres graines est un geste qui était autrefois très commun à l’époque, mais qui a tendance à se raréfier. Pourtant,  cela permet de faire des économies, et de sélectionner les végétaux les plus pour vigoureux. Suivez nos conseils pour faire rapidement des économies. Comment récupérer les graines du jardin pour économiser ? Pour récolter les graines, vous pouvez choisir les plantes et les fruits les plus…

    Commentaires fermés sur Faîtes des économies : ramasser vos graines
  • Technique de culture

    Ne jetez plus vos cheveux

    Je discutai avec Zaza au jardin ces derniers jours, et il me disait que ses cultures manquait d’azote… Je lui ai parlé d’utiliser son urine, mais il ne m’a pas semblé très emballé par cela… Du coup, je vous propose l’utilisation des cheveux (ou poils de barbe pour moi ;o)). Ne jetez plus vos cheveux ! Au lieu de cela, faites-en bon usage dans votre jardin. Cette matière organique s’avère très riche en nutriments (azote, soufre et protéines) dont les végétaux ont besoin pour leur croissance. Améliorer la qualité de votre compost avec les cheveux Associés à d’autres matières de compost, les cheveux constituent une source nutritive naturelle et gratuite pour les plantes.…

    Commentaires fermés sur Ne jetez plus vos cheveux
  • Technique de culture

    Le lézard des murailles

    Le mois d’août est une période tranquille pour l’activité des jardins. La plupart des espèces animales ont fini de se reproduire, les fleurs de printemps sont fanées et produisent des graines qu’elles envoient voyager à la bonne fortune des vents. La chaleur estivale et caniculaire pousse les êtres vivants à la recherche d’un peu de fraîcheur : l’abri de l’ombre sous les plantes, sous les pierres, ou à l’intérieur d’anfractuosités des murs ou des murets. Pourtant, certaines petites bestioles se comportent un peu comme des touristes à la plage, sans la fantaisie de pigmenter leur épiderme en se tartinant l’ensemble du corps de crème protectrice. Les reptiles ont une température variable,…

    Commentaires fermés sur Le lézard des murailles
  • Technique de culture

    Protéger ses plants lors des vagues de chaleur

    Les vagues de chaleur et une météo inhabituellement chaude peuvent vite endommager votre jardin. Comment protéger vos plantes de la chaleur ? Comment éviter le coup de chaud ? Faut-il arroser plus ou encore tailler ? Voici quelques recommandations pour préserver votre jardin avec des astuces qui resteront valables tout l’été. 1- Faut-il arroser plus ? Il est inutile d’arroser son gazon de manière obsessionnelle, il sera le premier à pâtir de la chaleur et l’eau pourra difficilement pallier une exposition prolongée au soleil pendant toute la journée. Alors pourquoi gaspiller l’or bleu ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un arrosage fréquent en forte période de chaleur n’est pas forcément une bonne idée. Si…

    Commentaires fermés sur Protéger ses plants lors des vagues de chaleur
  • Technique de culture

    l’Hyponomeute

    C’est un petit papillon blanc à points noirs, dont les chenilles très voraces ravagent les arbres fruitiers en se nourrissant des feuilles. Pour l’éviter : En prévention, en hiver, enduire les troncs avec un badigeon contenant de l’argile, afin d’éliminer les chenilles en hibernation. Favorisez les prédateurs : Hyménoptères de la famille des Chalcididae (petites guêpes parasites des insectes),  Tachinidae (mouches parasites des chenilles), oiseaux. Certaines espèces mangent cette chenille. Installez des nichoirs et des hôtels à insectes. Plusieurs oiseaux cavicoles comme les mésanges nichent dans des trous d’arbres ou à l’intérieur des nichoirs. Les fringilles (Chardonneret élégant, Pinson des arbres, Tarins des aulnes, Verdier, Serin cini) construisent un nid sur les…

    Commentaires fermés sur l’Hyponomeute
  • Technique de culture

    10 règles à suivre pour jardiner autrement

    Dégainer des produits phytosanitaires dès la première bestiole aperçue sur les cultures a longtemps été un réflexe pour beaucoup de jardiniers au grand bonheur des grosses firmes les produisant mais au détriment du fragile équilibre du jardin. Voyons comment procéder pour avoir un beau jardin de manière plus naturelle et respectueuse de la nature. 1- Respecter l’existant Le jardin, même s’il est est cultivé par l’homme, fait partie intégrante de la nature. Constitué de diverses zones, il comprend des écosystèmes bien particuliers et des niches écologiques distinctes abritant une foule d’animaux et de plantes ainsi que des micro-organismes et des champignons. Chaque entité ne se trouve pas à cette place bien définie par hasard. Modifier ce…

    Commentaires fermés sur 10 règles à suivre pour jardiner autrement
  • Technique de culture

    Le Torcol fourmilier

    Un petit oiseau cavicole, apparenté aux pics, mais c’est un migrateur et il ne fore pas de loge dans les arbres pour nicher. Présence en Lorraine entre avril et juillet. De la taille du moineau, son plumage mimétique le rend souvent invisible sur les troncs et les branches. Il révèle sa présence au printemps en lançant un chant sonore et nasillard. Il adopte les trous à l’intérieur des vieux fruitiers, et les nichoirs d’ouverture 35 mm. Texte et dessin : Olivier Crouzier

    Commentaires fermés sur Le Torcol fourmilier
  • Technique de culture

    La saponaire

    La saponaire officinale (Saponaria officinalis) appartient à la famille des Caryophyllacées. Le genre Saponaria compte autour de 20 espèces d’annuelles et de vivaces parfois à souche ligneuse, poussant dans les lieux frais et incultes en Europe et dans le nord de l’Asie. Le nom vient du latin Saponem, « savon », à cause de la sécrétion mucilagineuse que les espèces du genre sécrètent qui servait autrefois au lavage. L’une de ces espèces de saponaire est particulièrement intéressante pour ses vertus thérapeutiques mais également pour son pouvoir détergeant. La saponaire dépurative Saponaria officinalis, saponaire officinale, herbe à savon, savonnière, herbe à foulon, saponière ou savon des fossés est donc une plante vivace naissant d’une souche rampante…

    Commentaires fermés sur La saponaire
  • Technique de culture

    Le persil

    Plat ou frisé, le persil commun est un aromate très apprécié en cuisine. On dit cependant que le persil plat est le plus goûteux, le frisé faisant un plus joli effet en décoration d’assiettes. Il existe également une variété de persil tubéreux qui développe une grosse racine comestible. Quoi qu’il en soit, cet aromate est bourré de bienfaits ce qui lui confère le statut de plante médicinale à part entière. Elle est bisannuelle, c’est à dire qu’elle vit deux ans. Mais on la cultive en général une seule année, celle durant laquelle il développe son feuillage : La seconde année est consacrée à la floraison. Ses feuilles s’amenuisent jusqu’à disparaître au profit des fleurs et des graines. Semer le persil…

    Commentaires fermés sur Le persil
  • Technique de culture

    Contrôler ses graines

    Que faire des sachets de graines potagères inutilisés depuis plusieurs années ? Peuvent-elles toujours germer ? Est-il bon et intéressant de les semer ? Voici nos réponses… Avant de semer vos « vieilles » graines, vous pouvez réaliser un essai de germination pour vérifier si elles sont encore viables. Les semences de chaque légume possèdent une faculté germinative limitée dans le temps, s’échelonnant de un à dix ans selon les variétés. Par exemple, le persil, le maïs et l’oignon ne lèvent plus guère après trois ans. Pour les carottes et les choux, comptez environ cinq ans ; six à huit ans pour le céleri et les courgettes ; et jusqu’à…

    Commentaires fermés sur Contrôler ses graines