• Newsletter

    LE GINKGO BILOBA

    Les femmes préhistoriques utilisaient des artifices de séduction : on a retrouvé des fossiles. Le Ginkgo biloba est encore plus ancien. Continuant à s’élever, il n’est pas mort car il vit encore. Arbre aux quarante écus d’après un jardinier français qui acheta en 1788 cinq plants de l’arbre en échange de cette somme considérable. Arbre aux abricots d’argents, selon la traduction du nom chinois. Il est très résistant au feu, ce fut le premier arbre qui repoussa à Hiroshima ayant subi un anéantissement nucléaire. C’est une essence dioïque : il y a des individus mâles et des individus femelles. On fait moins pousser les pieds femelles, elles fructifient en développant des ovules qui répandent une odeur incommodante…

    Commentaires fermés sur LE GINKGO BILOBA